Présentation (français)

Qu’est-ce qu’Drina Zubia Kultur Elkartea est une association basque dédiée à l’étude des peuples slaves. Etant basée dans le Pays basque, son travail pourra être accompli dans chacune des quatre langues du pays, soit, l’euskara (le basque), le castillan (l’espagnol), le français et l’occitan (gascon). Drina Zubia Kultur a pour vocation d’étendre nos connaissances sur les peuples de l’ancienne Yougoslavie et des Balkans, dans un esprit de solidarité et de respect. Son activité sera de caractère culturel, dans le sens le plus large: art, musique, littérature, voyages, anthropologie, linguistique, histoire, politique, économie ou sport. Il faut souligner que le travail politique ne se trouve pas parmi les priorités de l’association.

Objectifs: Porter un regard plus étendu de la société basque sur les divers aspects culturels des peuples ex-yougoslaves (première priorité) et balkaniques. L’association défendra la tradition de fraternité, donc d’apaisement, entre les peuples sud-slaves, autant sur le plan culturel que sur le plan politique. Le meilleur exemple de cette fraternité reste pour nous, avec ses ombres et ses lumières, la République Fédérative Socialiste de Yougoslavie. Dans ce même esprit, nous nous opposons à la théorie des “origines opposées” et aux intérêts politiques cachés derrière la récente affirmation qu’il existerait, au lieu de la langue serbo-croate, quatre langues différentes. De même, Drina Zubia Kultur Elkartea combattra les manipulations historiques et actuelles dont font l’objet les peuples yougoslaves. C’est dans cette activité qu´Drina Zubia Kultur Elkartea encouragera une conception et une narrative anti-impérialistes. Particulièrement inquiétant serait pour nous le mépris et la condescendance envers les peuples balkaniques, tout comme la propagation d’une certaine serbophobie “officialisée” par la presse occidentale. D’autre part, Drina Zubia Kultur Elkartea établira des relations avec différentes organisations travaillant sérieusement sur ce sujet, ainsi qu’avec les associations de la diaspora de peuples et nations de l’ex-Yougoslavie.

Sur le nom de l’association: Le nom de l’association fait référence à deux concepts. D’une part, la rivière Drina, qui dans l’actualité constitue la frontière entre la République de la Bosnie-Herzégovine et de la République de Serbie. La Drina a été beaucoup de fois frontière d’Empires et d’États et cela a abouti dans la séparation des différents peuples yougoslaves et elle a même divisé des peuples yougoslaves dans différents États. Avec le concept “Drina Zubia” (Drina Pont) nous montrons notre souhait que la Drina soit à nouveau un pont et pas une frontière. D’une autre part nous faisons également référence à l’œuvre la plus connue de l’écrivain Ivo Andrić.

M. Ivo Andrić est né en Bosnie-Herzégovine, au sein d’une famille bosno-croate. Il vécut son enfance et sa jeunesse dans ce pays montagneux et multinational. C’est en Serbie qu’il accomplira, quelques années plus tard, son travail littéraire. Bosnien par naissance, croate par ethnie et serbe par résidence à sa maturité, Andrić sentait l’identité yougoslave dans son cœur comme un patrimoine commun de la rencontre entre ces trois identités. De nos jours, cette époque où la Yougoslavie n’est qu’un souvenir politiquement incorrecte de quelque chose de physiquement disparue, l’œuvre d’Andrić est incluse dans la littérature bosniaque, croate et serbe. Andrić est, aux côtés de l’inventeur Nikola Tesla, le révolutionnaire Tito et le réalisateur et musicien Emir Kusturica, l’un des personnages les plus connues de l’univers culturel yougoslave. Tout comme eux, Ivo Andrić fut un représentant du yougoslavisme, tant dans sa projection internationale, comme à l’intérieur du pays. C’est en tant que représentant très authentique de l’esprit yougoslave que nous avons décidé d’honorer le grand écrivain.

Travail et objectifs dans l’immédiat: Nous nous trouvons encore dans la phase d’élaboration de notre agenda. Voici quelques idées que nous avons déjà mises (où allons mettre dans les plus brefs délais) en place.

  • Faire un site web recueillant des contributions sur les thèmes mentionnés (la responsabilité sur leur contenu restera individuelle).
  • Être présents dans les réseaux sociaux: facebook et twitter
  • L’action principale de cette année: Autour du Jour de la République (29 novembre), nous organiserons des journées d’hommage (deux ou trois jours) avec des conférences, débats, projections de films, soirées et dîners. Ce sera une semaine dédiée à l’ex-Yougoslavie et aux Balkans.
  • La deuxième action la plus important de cette année: Le jour Vidovdan (28 juin). Réaliser un acte culturel, un déjeuner ou dîner et, probablement, une fête balkanique.
  • Faire une émission radio
  • Faire des vidéos
  • Faire des contributions au Wikipédia en euskara sur l’ancienne Yougoslavie et les Balkans.
  • Développer des relations avec des associations similaires qui travaillent sur l’ex-Yougoslavie ou les Balkans
  • Etc.

Si vous souhaitez nous contacter écrivez-nous à: drinazubia@gmail.com

Bienvenue, drugovi!!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s